Fi_-forum-numrique-Ocean-Indien

Forum de l’économie numérique.

Un forum sur l’économie numérique prévu fin juin.

La CCI d’Antananarivo, sous l’égide des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCOI), organise les 28 et 29 juin prochains le premier Indian Ocean Network, forum dédié à l’économie numérique. Objectifs affichés : structurer la filière numérique au niveau régional et faire en sorte qu’elle permette le développement des autres secteurs d’activité.

“ Structurer la filière numérique au niveau des îles pour arriver un jour à un cluster régional. Et mener une réflexion sur les technologies de l’information et de communication (TIC) comme voie de développement pour tous les secteurs d’activité”, a indiqué hier Isabelle Chevreuil, représentante de la CCI Mayotte et présidente de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCOI ). Une conférence de presse se tenait hier à la CCI Mayotte, en simultané avec chaque chambre de commerce et d’industrie locale.

C’est le double objectif du premier Indian Ocean Network (ION)-forum de l’économie numérique pour la zone océan Indien-, qui se tiendra les 28 et 29 juin à la CCI d’Antananarivo. Il est organisé par cette dernière, sous l’égide des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCOI ) et est soutenu par la Commission de l’Océan Indien et l’Union européenne.

Sur recommandations du 10ème Forum économique des îles de l’Océan Indien (FEIOI), qui s’est tenu à Moroni en octobre 2014, l’UCIOI a ainsi pris la décision d’espacer la tenue des forums de manière biannuelle et d’organiser entre chacun d’eux une réunion dédiée à un secteur, particulièrement porteur de développement et d’emploi pour la région. Le ION est ouvert à tout le monde. Des invitations ont été envoyées aux entreprises et aux administrations mahoraises. Le coût de l’inscription au forum est fixé à 30 € “Nous espérons qu’il y aura une délégation de l’île au lagon significative sur place”, dit Isabelle Chevreuil. Le premier ION se composera d’ateliers thématiques : “Le numérique au cœur de l’agriculture”, “le virage numérique du tourisme régional”, “les stratégies de transition numérique pour les entreprises” et “e-santé : vers une filière du numérique en santé et bien-être”. Il sera aussi rythmé par des conférences : “le numérique et l’intégration régionale”, “cyber-sécurité et e-gouvernance : le modèle estonien” et “révolution numérique et stratégie d’évolution des compétences”. Tout au long de l’événement, des facilités seront par ailleurs mises en place pour permettre la tenue de rencontres entre professionnels.

“Être en mesure d’attaquer les gros marchés, comme le marché est-africain”

“Les opérateurs de l’océan Indien n’ont certes pas les mêmes attentes et les mêmes stratégies”, note Feyçoil Mouhoussoune, président du Gemtic (Groupement des Entreprises Mahoraises des Technologies de l’Information et de la Communication). “Le marché des TIC à la Réunion représente environ 2 milliards d’euros, avec de nombreux pôles de compétitivité. À Maurice, il y a un secteur à part entière, qui bénéficie de subventions publiques. En ce qui concerne Madagascar, il existe beaucoup d’écoles dédiées au secteur. La grande île est de plus l’une des premières destinations offshore pour les filiales ou les sous traitants d’entreprises françaises (exemple : les centres d’appels). Nous devons néanmoins réfléchir à une stratégie régionale et à la mise en place d’un cluster. Cela permettra de maximiser les échanges régionaux et de pouvoir attaquer des gros marchés, comme le marché est-africain.” Un chef d’entreprise qui fera le déplacement aura aussi l’opportunité de “donner de la visibilité” à sa société et de “tisser des partenariats”, aux dires d’Ali Abdou, directeur du pôle international de la CCI Mayotte. “Par exemple, suite au Forum Economique des îles de l’Océan Indien à Moroni, trois entreprises mahoraises ont eu l’opportunité de travailler sur des projets aux Comores”, ajoute-t-il.

Source : mayotte hebdo

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*