20201290-23778919

les filles de 13 ans.

Vous pouvez abusez sexuellement d’une fille de 13 ans sans aller en prison!

Soyez pédophile, la protection des juges francs-maçons en grande partie est garantie.

Ils vont se la “refiler” comme un jouet

Il y a, au départ, Eulalie, laquelle ne s’appelle pas du tout comme ça. Au début de l’affaire, elle n’a même pas 13 ans !

Eulalie a une scolarité plus que normale, même brillante pourrait-on dire. D’excellentes notes et souvent des félicitations.

Mais voilà !

Elle est en souffrance d’affection, de gentillesse, de reconnaissance. Ce qui en fait une proie rêvée pour les prédateurs.

En fait de prédateurs, elle en aura cinq sur sa route. Cinq qui vont se la “refiler” comme un ballon de foot sur un stade !

À la barre, ils se présentent pour ce qu’ils sont, des voyous, coiffure style Iroquois, jeans à mi-jambe (la classe !), crasseux et pas autrement concernés.

Un jour, le premier de la série se dit que la proie est prête à tomber dans l’escarcelle. Deux jours avant les 13 ans de la petite, il l’invite dans un coin perdu et, après les quelques cajoleries d’usage, l’initie aux jeux de l’amour et du hasard.

Le reste coule de source. Le sale con se vante de ses exploits et fait à la gamine une telle réputation d’enfer, qu’ils vont se la refiler plusieurs mois durant.

Des balbutiements en guise d’explication

Pour tous, la défense est la même : ils ne savaient pas son âge.

Ils ne nieront rien de ce qu’il lui ont fait subir, leurs exigences sexuelles, les pratiques de sodomie et je vous épargne le pire.

Se disant inconscients de ce qu’ils faisaient… ils ont quand même eu le front, devant les menaces de plaintes, d’aller plaider leur cause auprès des parents de la donzelle. Ils ont eu le front de leur proposer d’effectuer des travaux de maçonnerie gratuitement, sinon de les dédommager financièrement. Des parents qui étaient là à l’audience et qui n’ont pas moufté !

Moi, on aurait fait ça à ma fille, je serais en Cour d’assises pour meurtre avec préméditation.

Ces rencontres, qui ont commencé par un doux marivaudage sur Facebook, bavardages, câlins, finissaient dans le sordide.
À toutes les demandes d’explications de la présidente Peinaud, nous n’avons eu droit qu’à des balbutiements sans rime ni raison.

Ils ne paieront jamais !

Il ressort de tout ça que ces salauds se sont “repassé” la gamine comme un pur objet sexuel, ce que n’eut aucune peine à démontrer Me Normane Omarjee, égal à lui-même. Qui prouva que la gamine avait confiance en ses agresseurs et que ces derniers en ont largement profité, en tirant même gloire auprès de leurs copains.

Voilà une gamine qui aura du mal à retrouver un peu d’estime d’elle-même.

La procureur Coupry a largement tapé sur la tête des profiteurs pour réclamer, en fin d’analyse… des peines de prison avec sursis, comprenne qui pourra !

Le tribunal a obtempéré sans sourciller à ces exigences très modérées : 12 mois avec sursis pour l’initiateur du calvaire ; 9, 6, 6 et 3 pour ses comparses dans l’horreur. Avec un tas et un paquet d’amendes qu’ils ne paieront sans doute jamais, aucun n’ayant d’emploi.

Source modifiée de Zinfos 974

6 thoughts on “île de la Réunion : Violez sans risque

  1. Ce qui en fait une proie rêvée pour les prédateurs. En fait de prédateurs, elle en aura cinq sur sa route. Cinq qui vont se la “refiler” comme un ballon de foot sur un stade !

  2. Message à Coralie:PolNor adore la cuisine dExtrême Orient. Note bien les recettes et fais un tour en Normandie pour nous proposer tes recettes lors dune cousinade coréenne ? On demande à Brama quil ne fiche pas la pagaille et à Vichnou quil nous fiche la paix. Bonne année du Chien pour la Mass-Start et Nanass super-star! De toute façon, cest déjà une grande! On ne décroche pas de la télé !!! et on essayera de repérer la voix spécifique du supporter number One : Papa Christian Merci encore Nanass pour ta contribution à nous refiler le moral en hiver !!!

  3. @Caton Les « BDD de Sarko » cest la vengeance du frustré anti-militariste forcené ,son plus beau carton ; cest davoir mis sur pieds le piège à c »Louvois » bâton merdeux , refilé à son successeur , sept ans après, on constate que laffaire nest pas réglée

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*