Faut-il voter Le Pen?

Pourquoi la diaspora noire et arabe doit voter pour Marine Le Pen et ses semblables.

Autour des années 1990, le monde a connu ce que les pondits n’ont pas tardé  à appeler le vent de l’Est ; le multipartisme s’installait alors un peu partout et suscitait beaucoup d’enthousiasme au sein des populations et des observateurs politiques. Mais au milieu de cet enthousiasme, un analyste politique algérien était resté de marbre sur la situation politique de son pays. Interrogé sur le multipartisme naissant  en Algérie qui comptait une vingtaine de partis politiques, il répondit en ces termes : En Algérie, il n’y a que 2 partis politiques, le parti des béni-oui et le parti des bénis-oui Monsieur…

Soit dit en passant qu’à cette époque, le FIS (Front Islamique du Salut) n’avait pas encore été légalisé.

Ce que cet analyste politique disait de l’Algérie à l’époque parlant du multipartisme est valable pour la classe politique française et celles des autres pays prédateurs lorsqu’il est question de l’Afrique. Il n y a en réalité que 2 types de politiciens Occidentaux : Les ennemis de l’Afrique qui l’assument et les ennemis de l’Afrique qui ne l’assument pas, se cachant derrière de faux-semblants. Le moins dangereux de ces deux ennemis est souvent celui qui s’affiche comme tel.

Pourtant  une évaluation superficielle et stéréotypée des politiciens d’extrême-Droite que l’on qualifie de dangereux pour les Africains et les Arabes peut conduire à une conclusion tronquée. Et pour cause ils paraissent intolérants et peu hospitaliers sur les plateaux de télévision, parfois arrogants et certainement redoutés par l’Establishment et les « modérés » qui n’hésitent pas a salir aux yeux d’une opinion manipulée. Chez les étrangers ils représentent la peur d’une insertion sociale qui se compliquerait s’ils accédaient au pouvoir suprême. Difficile de prétendre que les accusations qu’on leur porte soient non fondées.

Ils ont fait des déclarations désobligeantes et appartiennent à des partis politiques connus pour des positions « hostiles » aux étrangers, aux noirs et Arabes en particulier. Donald Trump a laissé entendre que s’il était élu président des Etats-Unis, il chasserait tous les ressortissants de l’Amérique Latine en situation illégale. Certains de ses commentaires insinuaient que les noirs n’avaient pas une intelligence égale à celle des blancs. Le Front National, parti dont Marine Le Pen est la présidente milite pour une identité purement française qui exclut les étrangers, notamment ceux des pays d’Afrique. Mais ce n’est pas la seule position que l’on reconnaitrait à Marine Le Pen.

Marine a aussi de façon très claire, meilleure d’ailleurs que certains dirigeants Africains, pris position contre le Franc CFA. Elle disait sur un plateau de télévision que : Le Franc CFA est un drame….On est en train d’asphyxier l’Afrique. Il est impossible de s’en sortir avec une monnaie telle que celle-là.  Elle s’est déclarée contre la présence des bases militaires françaises évidemment pas uniquement par souci pour le bien-être des peuples noirs mais surtout pour les intérêts de la France, ce qui est légitime. Elle pense que la France doit rester dans ses frontières et se concentrer à se rebâtir au lieu de se disperser dans des aventures étrangères, qui bien qu’elles donnent des bouffées d’air à son économie la distrait de ses autres problèmes.

Est-ce pour autant prudent d’aider à mettre au pouvoir une politicienne dont certains points de vue semblent être en conflit avec les intérêts immédiats de certains de nos frères et sœurs vivant dans son pays ? Peut-être pas, mais elle pourra très difficilement faire pire que ceux qui dirigent actuellement la France et qui après une politique étrangère prédatrice trainent derrière eux un héritage de guerres, d’assassinats, de génocides, de misère matérielle.

Pensez-vous vraiment qu’elle soit plus dangereuse que Nicolas Sarkozy qui après avoir mis la Cote d’Ivoire à feu et à sang s’apprêtait à faire la même chose au Cameroun ? Peut-être fera-t-elle de même après quelques années d’échauffement au cynisme de l’exercice du pouvoir, mais elle jouit pour le moment de virginité politique. Elle n’a pas encore fait bombarder un village Camerounais ou vietnamien au Napalm, provoqué le génocide d’une population comme au Rwanda ou renversé un chef d’Etat démocratiquement élu.

La comparaison avec Sarkozy peut paraitre favorable à Marine Le Pen. Mitterrand serait-il une comparaison plus équitable ? C’est bien sous le président François Mitterrand en qui de nombreux africains ont semblé porter de l’espoir que le Président Thomas Sankara, l’un des plus dignes fils d’Afrique, celui que l’on qualifiait d’homme honnête a été assassiné simplement pour avoir voulu donner un espoir et de la dignité à son pays. Le président Français du moment, François Hollande qui est passé de la planification à l’exécution du plan de déstabilisation des pays du bassin du Lac Tchad n’est pas meilleur que Marine Le Pen.

Nous ne faisons pas ici l’apologie d’une politicienne qui, cela soit dit est loin d’être un enfant de cœur. Mais sur beaucoup d’aspects elle s’est montrée plus humaine et juste que ceux qui dirigent en ce moment. Elle est par exemple opposée à l’ingérence de son pays dans le problème syrien, spécialement à une politique d’armement des rebelles pour renverser un président élu. Elle est contre le bombardement des sites nucléaires iraniens par respect pour la souveraineté des nations. Elle soutient la création d’un Etat palestinien tout en condamnant le recours à la violence. Elle promet de quitter l’Otan pour créer un climat de détente avec la Russie dont elle reconnait par ailleurs la légitimité politique du président en contradiction avec le discours prévalent dans le monde Occidental qui l’habille en dictateur.

Est-elle raciste ? Possible. Mais même si c’était le cas, elle et ceux qui partagent son idéologie politique ne seraient pas différents des autres membres de la classe politique française. Ils sont tous aussi racistes et se croient supérieurs aux autres races.  Ceux des Africains qui croient que la France s’intéresse sincèrement aux droits des Camerounais naturalisés Français tels que Michel Thierry Atangana ou Me Lydienne Eyoum qui ont eu maille à partir avec la justice camerounaise ne semblent pas connaitre nos « amis Français ». Ils se foutent éperdument du sort de leurs concitoyens à la peau noire. Ils s’impliquent dans ces affaires dans le cadre d’une campagne de relations publiques, pour garder les apparences et pour le gain politique qu’ils en font. Ca ne leur déplait pas d’embarrasser le président Biya avec lequel ils sont en froid en le présentant sous une lumière défavorable auprès de l’opinion publique internationale. On n’a plus beaucoup parlé de l’affaire de Me Eyoum après la visite de François Hollande.

La différence entre Le Pen et les autres est que ces derniers sont sournois et savent maquiller leurs vrais sentiments. Elle prend position clairement sur sa politique. Au moins avec elle, les pays africains et les étrangers savent à quoi s’attendre. On n’a pas à passer une éternité pour faire comprendre aux autres Africains et au reste de l’opinion mondiale que derrière la poudre aux yeux qu’est « l’aide au développement » se cachent ceux qui asphyxient les Africains et les étrangers. Ces derniers devraient alors sincèrement revoir leurs habitudes électorales.

Ce n’est pas futé sur le plan stratégique de soutenir un parti politique sans véritable contrepartie. Les avantages sociaux des gouvernements du parti socialiste n’en sont pas. C’est parce que la Gauche française prend pour acquis le vote de la diaspora Noire et Arabe qu’elle ne donne pas grand-chose en réalité en échange. Elle se dit que les noirs et les Arabes ont trop peur de l’Extrême-Droite pour voter autrement qu’à Gauche. C’est une peur qui est savamment entretenue par les medias dominants au service de l’Establishment. En réalité, les peuples Noirs, Arabes et Marine Le Pen ont le même adversaire.

La menace que des politiciennes comme Marine Le Pen ou Donald représentent est le risque de faire tomber l’oligarchie qui à travers la classe politique traditionnelle et les medias dominants dont ils sont les propriétaires contrôlent les pays Occidentaux. Le choix du parti socialiste de désister dans certaines régions pour « arrêter » le Front National s’explique dans cette logique. Une victoire du parti de Marine Le Pen dans une seule région permettrait à celle-ci de démontrer aux Français qu’il y a une alternative meilleure à la politique pratiquée jusqu’à présent par la Gauche-Droite. Elle la positionnerait très bien pour l’Elysée. Le combat réel en France et aux Etats-Unis à travers le duel Extrême-Droite contre la Gauche/ Droite ou Donald Trump contre les Républicains et les Démocrates est une lutte acharnée entre l’oligarchie internationale et les patriotes de ces pays qui représentent les aspirations d’une marge de la population de plus en plus croissante.

Les populations de ces pays dits développés sont autant victimes que les populations africaines des pratiques de ces hommes politiques qui en association avec la finance internationale provoquent des crises financières dans les pays Occidentaux et des guerres en Afrique en plus du premier mal dans le but d’appauvrir les populations pour leur imposer le Nouvel Ordre Mondial. Le Français moyen en réalité se fout de ce que la France s’efforce à se maintenir 5eme puissance mondiale. Il déteste le fait qu’elle le fasse au prix de la misère d’autres peuples et de coûteuses interventions militaires qui profitent essentiellement aux multinationales. Ce qu’il veut c’est avoir un boulot, subvenir à ses besoins et préparer l’avenir de sa progéniture, tout comme l’Africain et l’Arabe. Des types comme Mrs. Sarkozy et Hollande le savent, raison pour laquelle eux et leurs semblables dans les medias ne se gênent pas à entretenir un climat de mépris, de méfiance et d’hostilité entre ces peuples.

Reste le problème des « sans papiers » qui semblent jouir d’une plus grande tolérance policière sous les régimes de Gauche et qui pourraient se sentir en danger sous la présidence de Marine Le Pen. A ce propos, il est opportun de dire que la plupart des gens vont à l’étranger pour rechercher une vie de meilleure qualité. Aucune personne de bon sens n’irait en terre étrangère si elle avait des opportunités de réussite chez elle. C’est en partie à cause de la politique monétaire française notamment sur le Franc CFA, les accords militaires et leurs clauses secrètes sur les matières premières, le soutien aux dictateurs que beaucoup de pays de l’Afrique francophones ont des difficultés économiques. Si nous prenons Marine Le Pen comme prétexte pour nous débarrasser du joug financier du Franc CFA et enlever cette épée de Damoclès que sont les bases militaires, la situation économique de beaucoup de pays africains francophones s’améliorerait.

D’accord, on ne peut pas évacuer aussi facilement la situation des sans-papiers sur la base de l’argument de la politique étrangère française en Afrique. Il y en a pour qui rester en France est plus bénéfique que rentrer en Afrique par exemple à cause de la situation des enfants. Signalons à ce propos qu’il est difficile sur le plan pratique de jeter dehors 400.000 personnes, nombre estimé de personnes en situation irrégulière en France en 2014. Cela coûte trop cher et une politique d’expulsion en masse ne tarderait pas à rendre détestable et impopulaire, non seulement auprès des pays africains mais aussi parmi les nationaux Français qui vivent certains drames à la télévision. Le président Sarkozy malgré sa politique des charters n’a pas entamé ce chiffre de façon significative. Elle va certainement rendre difficile l’immigration en France. Cela nous arrange si la France en échange nous fout la paix. Ce que nous attendons de Marine Le Pen c’est que la France nous laisse tranquille.

Les résultats des dernières élections régionales en France montrent que Marine Le Pen a des chances de gagner, y compris au niveau des présidentielles. Voter pour elle n’est absolument pas gâcher son vote. Au contraire, ca pourrait être l’occasion pour les Africains et les Arabes de sortir de cette vie d’asservissement et de commencer à vivre avec dignité.

Gabriel Makang pour le Sphinx Hebdo

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*