fraude electorale france 2017 macron

Comment ça marche?

1°- Cela commence bien, des français reçoivent bien l’enveloppe électorale avec la fiche programme de chaque candidat, mais pour certains il manque les petits bulletins de vote qui vont habituellement avec. Normalement il doit y avoir 11 programmes et 11 bulletins. Après inventaire de mon enveloppe, j’ai constaté qu’il manquait le bulletin de Jean-Luc Mélenchon. Normalement les affiches sur les panneaux, les programmes et les bulletins dans votre enveloppe doivent être classés dans un ordre précis suite à un tirage sort qui figure sur le site du conseil constitutionnel :

Candidats

Candidats

01

02

03

04

05

06

Nicolas Dupont-Aignan

Marine Le Pen

Emmanuel Macron

Benoît Hamon

Nathalie Arthaud

Philippe Poutou

07

08

09

10

11

Jacques Cheminade

Jean Lassalle

Jean-Luc Mélenchon

Fançois Asselineau

François Fillon

2°- Autre incident signalé lors des JT de cette semaine, des électeurs reçoivent leur carte électorale en double exemplaire, surtout ceux qui ont déménagé. D’après un rapport de 2014 de l’inspection général de l’administration (IGA), certains électeurs lors d’un déménagement ont reçu une carte électorale à leur ancienne adresse, une autre à leur nouvelle adresse. Ils pourraient en théorie voter 2 fois pour l’élection présidentielle et les législatives. Le fichier des électeurs est géré par l’INSEE, mais le fichier n’est pas maintenu à jour par manque de temps et il retourne la balle aux mairies.

3°- Pourquoi les urnes sont désormais transparentes ? Tout simplement parce que par le passé quand les urnes étaient en bois, elles arrivaient déjà dans certaines villes de gauche comme dans la couronne de Paris, avec des bulletins de vote. Ou des bulletins avaient poussé dans les urnes pendant la nuit avant l’ouverture des bureaux de vote. On ne comprenait d’ailleurs pas comment certains maires très décriés avaient été ré-élus, on a compris après.

4°- Il y aussi les bulletins de vote qui transitaient des chaussettes directement dans l’urne, affaire qui se traduira d’ailleurs par un procès qui fera beaucoup rire et de de bruit en 2008 et lors du procès en 2011. Il y a aussi les bulletins qui sortaient des poches des pantalons ou des manches.

5°- Cette année, il ne devrait pas y avoir de machines à voter par peur du piratage des russes paraît-il, parce que la CIA n’a jamais volé, ni piraté des ordinateurs français. Ils n’ont pas non plus tenter d’influencer une élection française ou étrangère, ni organiser des complots ou révolutions. Celui qui dit le contraire est un conspirationniste. Un ordinateur de l’équipe de François Fillon a été volé cette semaine, on ignore par qui, cela rappelle 2012. De plus toutes ces machines à voter comme nous l’avons vu aux USA, ont fait l’objet de nombreuses critiques, des bugs, des problèmes de programmation, pour ne pas parler des fraudes.

6°- Il y a aussi les technique des mines de crayon dissimulées sous les ongles, dans le but de raturer les bulletins pour les invalider. Cette méthode est très prisée par les élus de la gauche, et connue de la droite qui avait pris ses précaution lors des primaires.

7°- Il y avait aussi les bulletins qui disparaissaient en cours du comptage, ou une erreur de chiffre à la fin du comptage.

8°- Contre des assesseurs il y a eu aussi par le passé des pressions physiques pour fausser les résultats. Ces affaires censurées n’ont jamais fait l’objet de plaintes par crainte de menaces physiques, y compris contre les enfants et autres membres de la famille, sans parler des représailles sur l’emploi. Ces faits se sont produits dans les communes de la couronne de Paris, et dans la périphérie de plusieurs autres grandes villes.

Source modifiée Agoravox

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*